"La défiance est mère de sûreté."
Aristophane (-450 / -386)

CMA CGM, ses lignes maritimes, son actu

Index de l'article


Publication au Journal Officiel du 29 décembre 1973 d'un décret daté du 21 décembre autorisant le ministre de l'économie de l'époque à prendre une participation dans une société anonyme à créer, dénommée Compagnie Générale Maritime.

Cette entreprise "hérite", par décret également, des actions des Compagnie Générale Transatlantique et Compagnie des Messageries Maritimes détenues par l'Etat.

 

Mai 1992 : la CGM se retire de l'Atlantique Nord pour cause de taux de fret non rentable : 30% des pertes, 10% du Chiffre d'Affaires de l'époque.

Octobre 1994 : la CGM se retire des lignes d'Extreme-Orient pour cause de taux de fret non rentable : 25% du Chiffre d'Affaires mais 50% des pertes financières de l'Armement.

La CGM se retrouve alors cantonnée à des liaisons Nord-Sud ainsi que vers l'Océanie et reléguée de fait au 21ème rang mondial et désormais loin des "Global Carriers".

18 juillet 1996 : recapitalisation de plus d'un milliard de Francs et privatisation de l'entreprise.

21 octobre 1996 : c'est la Compagnie Maritime d'Affrètement qui est choisie par le gouvernement pour reprendre la CGM au détriment de Safmarine CMBT Lines, de Marfret ou encore de la Compagnie Maritime Antilles-Guyane (émanation des milieux bananiers).

Un mois plus tard la prise de contrôle par CMA est effective.

27 septembre 1999 : naissance de la structure actuelle de la CMA CGM.

 

Vendredi 09 avril 2021 - 09/04/2021

CMA CGM toujours décidée à participer à la reconstrcution du port de Beyrouth (Liban) et travaille à la mise en oeuvre d'un plan étalé sur trois ans. - Archive pdf ici.

 

 

Mercredi 06 mai 2020 - 06/05/2020

CMA CGM reçoit le dernier des trois Guyanamax commandés chez Yangzijiang Shipbuilding (Chine) : le CMA CGM SINNAMARY. Ses deux frères sont le CMA CGM KOUROU et le MARFRET DOUCE FRANCE - Archive pdf ici.

 

 

Mercredi 23 août 2017 - 23/08/2017

CMA CGM passe commande de 9 portes-conteneurs de 22 000 EVP (de capacité géométrique) aux chantiers chinois Shanghai Waigaoqiao et Hudong-Zhonghua pour un montant total de 1,22 milliard d'Euros. - Archive pdf ici.

 

 

Imprimer